Vous êtes ici: Accueil > Eolien > Comment ça marche ?

Comment ça marche ?

Héritiers des moulins à vent, les aérogénérateurs - ou éoliennes - utilisent la force du vent pour la transformer en électricité.

La machine se compose de pales (3 en général) portées par un rotor et installées au sommet d’un mât vertical.

Cet ensemble est fixé sur une nacelle qui abrite un générateur.
Un moteur électrique permet d’orienter la partie supérieure afin qu’elle soit toujours face au vent.
Lorsque le vent devient suffisant (environ 4 m/s, soit 14 km/h), l’automate renseigné par l’anémomètre et la girouette fixés au sommet de la nacelle, commande la couronne d’orientation de placer l’éolienne face au vent.
nacelle2.jpg



Celui-ci entraîne les pales qui font tourner l’arbre principal. Le multiplicateur augmente la vitesse de rotation et imprime cette accélération à la génératrice qui produit l'électricité.

Le mécanisme d’orientation des pales permet de modifier la prise au vent des éoliennes. Lorsque le vent devient trop important, celles-ci se placent perpendiculairement au vent. Au-delà de 25 m/s (ou 90 km/h) de vent les éoliennes sont arrêtées pour raison de sécurité.

Les éoliennes disposent de systèmes de sécurité permettant de suppléer le freinage par les pales en cas de défaillance, ou bien de maintenir l’éolienne en position arrêtée en période de maintenance.

Que devient l'électricité produite ?
Le courant produit par la génératrice sous une tension de 690 Volts descend par des câbles situés dans le fût de l'éolienne où il est transformé en 20 000 Volts. 
L’ensemble des éoliennes d’un parc sont raccordées, par un câble souterrain, à un poste de livraison à partir duquel une liaison électrique enterrée est établie jusqu’au poste de transformation existant le plus proche.