Vous êtes ici: Accueil > Eolien > Le contexte

L'éolien - Contexte

L’énergie éolienne est en pleine expansion à travers le monde : début 2009, ce sont plus de 120 000 MW qui étaient installés. Ces dernières années, la croissance est exponentielle et les perspectives de développement extrêmement prometteuses




Si les Etats-Unis sont devenus le pays abritant la plus forte puissance éolienne installée, l’Europe reste la locomotive du marché éolien, avec 65 000 MW installés



La France figure désormais parmi les pays disposant d’une puissance significative au niveau européen, avec près de 3 500 MW installés fin 2008 (+ 38 % en un an !), l’éolien contribue à hauteur de 1 à 2% aux consommations intérieures d’électricité.



La région PACA ne compte que 38 MW.



La France s’est engagée au niveau national, comme la plupart des autres pays européens, à respecter la directive européenne du 27/09/2001 relative à la promotion de l'électricité produite à partir de sources d'énergies renouvelables sur le marché intérieur de l'électricité, avec pour objectif d'augmenter la part des énergies renouvelables de 15 à 21% à l'échéance 2010.

L'arrêté de Programmation Pluriannuelle d’Investissement (PPI) du 07 juillet 2006 fixe ainsi l’objectif de 17 000 MW pour l'éolien en 2015 dont 4 000 en mer.

Les objectifs du Grenelle de l’environnement visent en outre à porter à 20% en 2020 la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie finale.
Cet objectif se traduit par la mise en place de 25 000 MW éoliens d’ici 2020, dont 5 000 en mer.

L’arrêté fixant les tarifs d’obligation d’achat qui a été pris en juillet 2006 a ainsi été récemment confirmé (décembre 2008), fixant pour 2009 un tarif d’achat de 8,6 c€ par kWh produit d’origine éolien.

Ce tarif d’achat ne s’applique désormais qu’à l’intérieur des Zones de Développement Eolien (ZDE), définies par le Préfet sur proposition d’une commune ou d’un Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) : une ZDE propose un périmètre géographique dans lequel s’appliquera le principe d’obligation d’achat de l’électricité produite par les éoliennes. 

La vocation première des éoliennes est de produire une énergie électrique renouvelable et «propre» (sans gaz à effet de serre, sans pollution et sans déchet), permettant de diversifier les sources de production et de fournir une production en appoint qui se substitue pour l’essentiel aux productions thermiques.
L’éolien constitue donc une solution, parmi d’autres, pour réduire les émissions de gaz à effet de Serre. Comme l’indique le Réseau de Transport de l’Electricité (RTE) dans son bilan prévisionnel 2007, «Malgré l’intermittence du vent, l’installation d’éoliennes réduit les besoins en équipements thermiques nécessaires pour assurer le niveau de sécurité d’approvisionnement souhaité. On peut en ce sens parler de puissance substituée par les éoliennes.»