Vous êtes ici: Accueil > Impact environnemental > L’étude paysagère

L’étude paysagère

L’intégration des parcs éoliens dans le paysage doit chercher à réussir un aménagement du paysage, c’est-à-dire engager des «actions présentant un caractère prospectif particulièrement affirmé visant la mise en valeur, la restauration ou la création de paysages », comme y invite la Convention européenne du paysage.

Dès lors, la question n’est pas «Comment implanter des éoliennes sans qu’elles se voient ? », mais «Comment implanter des éoliennes en produisant de beaux paysages ? »

Créer un nouveau paysage, ou restaurer un paysage, par l’implantation d’éoliennes suppose de faire appel à des paysagistes, seuls capables de dessiner un projet éolien en harmonie avec son lieu d’implantation.

Le volet paysager de l’étude d’impact du projet éolien des Pallières a été confié à l’agence de paysage Bocage, spécialisée en diagnostic, conception et gestion du paysage. Elle justifie de plus de 10 ans d’expérience en matière d’éolien (schémas régionaux, départementaux, intercommunaux, études paysagères de nombreux projets).
 
 

Etat des lieux

Lecture générale du paysage à l'échelle régionale puis locale par une interprétation de ses composantes majeures et de ses enjeux.

Lecture du paysage et ses mutations : Analyse fine des éléments locaux qui contribuent à composer le paysage (habitat, végétal, occupation du sol, infrastructures, relief, histoire locale, activités, tourisme,…) afin d’identifier les forces et les faiblesses de chaque secteur d'étude.

Mise évidence des mutations du territoire impactant les paysages : Développements urbains, implantations industrielles et infrastructures

Lecture socioculturelle du paysage : Analyse des composantes sensibles afin de mettre en évidence le regard que portent les habitants et les visiteurs sur les paysages. Cette composante est particulièrement importante car la perception subjective joue fortement en matière d’éolien.

 

Concertation pour l'implantation des éoliennes: construire un projet fort et cohérent

Sur la base des scenarii d’implantations définis et de la première phase d’étude, cette étape visera à préciser, si nécessaire, des emplacements d’éoliennes plus adaptés.
Des scénarios contrastés seront proposés afin de bâtir un projet synonyme de construction et de valorisation du paysage.

Ils intègreront nécessairement les conclusions des autres études (environnement, acoustique, foncier, technique, …) ainsi que la proximité du projet éolien d’Artigues et Ollières, dont le permis de construire a été validé par le Préfet.
 
 

Impact paysager des parcs éoliens

Perceptions visuelles lointaines et proches : Mise en évidence des co-visibilités, sites sensibles, perceptions hiérarchisées, rapport au paysage et aux lieux de vie environnants. Analyse des « zones d’ombres visuelles » liées aux écrans visuels permanents ou saisonniers (bâtiment et végétal notamment).

Prévisualisation dynamique des éoliennes : Présentation de photomontages en vues proches et lointaines simulant des éoliennes dans le paysage, les covisibilités avec les éléments de paysages ou de bâti marquants.

Projets et mesures d'attenuation de l'impact

Actions sur l'architecture des éoliennes : mât, implantation, taille, aspect, poste de livraison

Actions sur l'environnement paysager – scénographie
: Recommandations en matière de traitement des accès, aires techniques en phase chantier et en phase d’exploitation du parc, typologie de végétations éventuellement envisagées.